HOME  /  ART  /  EXHIBITION ARCHIVE  /  THE SUMMIT MEETINGS | RENCONTRES AU SOMMET

EXHIBITION ARCHIVE

Raphaëlle de Groot   The Summit Meetings | Rencontres au sommet



September 27, 2014 - November 23, 2014

Opening reception: September 27 at 8 PM
Reception sponsored by MNP

The Summit Meetings ponders the underpinnings of our propensity for material attachment.  By gathering and exhibiting objects that are recontextualized in a kind of limbo, Raphaëlle de Groot invites us to consider their value in a different way and to examine the human and cultural processes that document, create, and weigh the immaterial importance of things.  Paradoxically, this importance is sought by giving attention to objects that are discarded – whose value has come into question.

This exhibition will shift and evolve across its three venues: Southern Alberta Art Gallery (SAAG), Art Gallery of Windsor (AGW), and Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ).  The Summit Meetings is a large-scale installation that stages gatherings of objects from diverse sources and origins, presenting them as if they were the protagonists of an important gathering of leaders.  Composed mainly of items the artist collected herself as part of an artistic investigation called The Burden of Objects, the installation will also include elements borrowed from ethnographical, historical and community museums.

In 2009, Raphaëlle de Groot set in motion her long-term project, The Burden of Objects, inviting communities within Lethbridge to donate personal items that have been stored away and bear an emotional or mental 'weight' - to free themselves of these loaded objects and transfer their burden to her.  This burden became the catalyst for de Groot’s creative process.  For the next five years, de Groot's collection would grow as she travelled throughout Canada, the United States, Mexico, and Italy, using her objects to produce installations, performances, video, and photographs.  Coming full circle, de Groot returns to SAAG where the intention of her collection evolves before moving on to AGW and MNBAQ.  This exhibition serves as a summit where the items convene to contemplate their future.  De Groot sees the project as a collection of events; at each venue performances allude to different phases in the meeting - from inauguration to closure.

Raphaëlle de Groot presents her work actively in Canada and abroad.  Some of her major collaborations include 8x5x363+1 (2002-2004) with the Cittadellarte-Fondazione Pistoletto (Biella, Italy), En exercise (2006) with the Galerie de l'UQAM (Montréal), and The Burden of Objects (2009) with SAAG.  Her work was shown as part of the first Québec Triennial at Musée d'art contemporain de Montréal in 2008. In 2013, Raphaëlle de Groot carried out a performance during the opening days of the 55th Venice Biennale – the event was presented by the Galerie de l’UQAM and the Conseil des arts et des letters du Québec under the curatorship of Louise Déry.  De Groot holds an MFA from the Université du Québec à Montréal (2006).  She was awarded the Pierre-Ayot prize (2006), the Prix Graff (2011) and the Sobey Award (2012).  Raphaëlle de Groot is represented by the Galerie Graff in Montréal and the Z2O Galleria - Sara Zanin in Rome.

This exhibition is organized in partnership by the Southern Alberta Art Gallery, Art Gallery of Windsor and Musée National des Beaux-Arts du Québec, supported by the Ministry of Culture and Communications of Québec, the Conseil des arts et des lettres du Québec, the Ontario Arts Councl, the Alberta Foundation for the Arts, the City of Windsor, the City of Lethbridge and the Canada Council for the Arts.  Loans generously provided by the Buchanan Bequest, City of Lethbridge, Galt Museum and Archives, AGW, Windsor's Community Museum, MNBAQ, Musée de la civilisation, Landriault-Paradis Collection and the artist's collection.

Rencontres au sommet
Inauguration le 27 septembre à 8 PM
Sponsorisé par MNP


Rencontres au sommet interroge les fondements de notre propension à l'attachement matériel. Raphaëlle de Groot nous invite à considérer la valeur des choses d'une manière différente à travers le rassemblement et l’agencement d’une variété d’objets qu’elle recontextualise dans un état intermédiaire évoquant les limbes. Sa démarche examine les processus humains et culturels qui documentent, créent et évaluent l'importance immatérielle des choses.  Elle mène cette recherche en accordant paradoxalement une attention aux objets qui se voient relégués aux oubliettes et dont la valeur est mise en question.

Cette exposition changera et évoluera lors de son parcours dans les trois lieux qui l’accueilleront : la Southern Alberta Art Gallery (SAAG), la Art Gallery of Windsor (AGW) et le Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ). Rencontres au sommet est une installation à grande échelle qui met en scène des rassemblements d'objets provenant de diverses sources et origines, en les présentant comme s’ils étaient les protagonistes d'une importante réunion de dirigeants. Composée principalement d’éléments que l’artiste elle-même a recueillis dans le cadre d'une enquête artistique appelée Le poids des objets, l'installation comprendra également des éléments empruntés à des musées ethnographiques, historiques et communautaires.

En 2009, Raphaëlle de Groot a commencé son projet à long terme Le poids des objets en invitant la communauté de Lethbridge à faire don d’objets personnels remisés qui représentent un certain «poids» mental ou émotif. Sa collecte offrait l’occasion de se libérer de la charge de ces objets en la transférant à l’artiste - ce fardeau constituant pour elle un motif de création. La collection de Raphaëlle de Groot s’est enrichie au cours des cinq années suivantes, au fur et à mesure de ses déplacements à travers le Canada, les États-Unis, le Mexique et l’Italie. L'artiste utilise ses objets pour produire des installations, des performances, des vidéos et des photographies. Bouclant la boucle, de Groot revient à la SAAG où l'intention de sa collection évoluera davantage avant de se déplacer à la AGW et au MNBAQ. Cette exposition constitue un sommet où les objets se rencontrent afin d’envisager leur avenir. De Groot voit le projet comme une collection d'événements; à chaque endroit des performances font allusion aux différentes phases des réunions - de l’inauguration à la clôture.

Raphaëlle de Groot présente activement son travail au Canada et à l'étranger. Parmi ses collaborations majeures, on trouve 8x5x363 + 1 (2002-2004) avec la Cittadellarte - Fondazione Pistoletto (Biella, Italie), En exercice (2006) avec la Galerie de l'UQAM (Montréal), et Le poids des objets (2009) avec le SAAG. Son travail a été exposé dans le cadre de la première Triennale québécoise au Musée d'art contemporain de Montréal en 2008. En 2013, Raphaëlle de Groot a réalisé une performance pendant les premiers jours de la 55ème Biennale de Venise - l'événement a été présenté par la Galerie de l'UQAM et le Conseil des arts et des lettres du Québec sous les auspices de la conservatrice Louise Déry. De Groot détient une maîtrise de l'Université du Québec à Montréal (2006). Elle a reçu le Prix Pierre- Ayot (2006), le Prix Graff (2011) et le Prix Sobey (2012). Raphaëlle de Groot est représentée par la Galerie Graff à Montréal et la Z2O Galleria.

Cette exposition est organisée en partenariat avec la Southern Alberta Art Gallery, la Art Gallery of Windsor et le Musée national des beaux-arts du Québec, elle est soutenue par le Ministère de la Culture et des Communications du Québec, le Conseil des arts et des lettres du Québec, le Conseil des Arts de l’Ontario, la Alberta Foundation for the Arts, la Ville de Windsor, la Ville de Lethbridge et le Conseil des Arts du Canada. Des prêts ont été généreusement fournis par le Buchanan Bequest de la Ville de Lethbridge, le Galt Museum and Archives, la AGW, le Musée communautaire de Windsor, le MNBAQ, le Musée de la civilisation,  la Collection Landriault-Paradis, et la Collection de l'artiste.

« Back to Exhibition Archives